Flash info
  • Info 30/10 : suite aux annonces du Gouvernement, nous vous confirmons que le CFA Institut des Métiers de l'Artisanat reste ouvert et accueillera les apprenants en présentiel le 2 novembre prochain dans le respect du protocole sanitaire.

Le CFA Institut des Métiers de l’Artisanat (IMA) est engagé depuis plus de 10 ans dans la promotion de la mobilité européenne. Grâce au réseau régional de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Nouvelle-Aquitaine, l’Institut des Métiers de l’Artisanat porte chaque année plusieurs projets de mobilité.

La mobilité peut être courte (2 semaines à 3 semaines) ou longue (2 à 12 mois), collective si elle a lieu en cours de formation ou individuelle si elle est programmée après la formation en apprentissage.

Les projets de mobilités annuels sont présentés en début d’année aux sections d’apprentis concernées soit par la référente mobilité soit par les enseignants. Tous les métiers et les niveaux sont concernés.

Les projets de mobilités ne concernent pas que les apprenants puisque l’IMA propose à son personnel administratif et pédagogique, aux maîtres d’apprentissage et aux élus consulaires de partager leur compétences et leur expériences à travers l’Europe.

New ! Programme mobilité 2020-2021

Informations et retrait des dossiers auprès de Madame CAILLEBA (bureau 205 à l’Institut des Métiers de l’Artisanat).

Les chiffres clés

Depuis 2011,

  • 414 apprentis de l’Institut des Métiers sont partis à l’étranger pour acquérir des compétences professionnelles et linguistiques valorisables sur leur CV grâce à l’Europass. Ce document européen officiel leur est délivré à l’issue de leur stage européen.
  • 26 mobilités individuelles ont été organisées pour du personnel administratif et pédagogique du CFA et des maîtres d’apprentissage
  • 65 accompagnateurs ont été mobilisés pour encadrer les groupes durant leur expérience européenne. Il s’agit en majorité d’enseignants. Cet accompagnement leur permet d’observer d’autres pratiques pédagogiques et outils de formation.
  • 180 jeunes en provenance d’Allemagne, d’Italie, du Japon et de la Belgique ont été accueillis au sein de l’IMA pour des formations animées par les enseignants de pratique professionnelle. Le CFA est aussi attractif pour les apprentis européens souhaitant découvrir le savoir-faire français !
  • 30 destinations en Europe ont été expérimentées par les apprentis du CFA. Notre établissement est parfaitement identifié en tant qu’acteur de la mobilité européenne. Il reçoit des sollicitations de nouveaux partenaires chaque année.
  • 20 partenariats avec des organismes intermédiaires et/ou des centres de formation.

Nos partenaires

Le CFA fait parti d’un consortium régional qui lui permet de s’appuyer sur un réseau de partenaires proposant des solutions de placement variées et adaptées pour chaque projet de mobilité.

Vous avez un projet de mobilité et vous souhaitez plus d’information sur les partenaires possibles ? Cliquez sur les logos ci-dessous !

Ils témoignent

Vincent, apprenti en maintenance automobile,

“J’ai découvert que j’étais capable de me débrouiller tout seul pendant 3 semaines dans un pays étranger. Je me suis adapté à un rythme de travail différent, des méthodes de travail différentes. En Allemagne, c’est la mécanique de précision et ils prennent tout leur temps sur chaque voiture. La rentabilité n’a pas sa place ! Tout est démonté, nettoyé, ils prennent soin de chaque véhicule, même les plus anciens ont l’air de voiture neuve. Ces deux expériences ont été très bénéfiques pour moi, j’ai gagné en assurance et en autonomie. Je suis plus ouvert et j’ai bien amélioré mon anglais. Je suis vraiment content d’avoir pu y participer 2 fois.”

Lorène, apprentie en Pâtisserie.

Les premières semaines se sont résumées à de la découverte et de l’adaptation. Il s’agissait d’une pâtisserie fine proposant des produits 100% maison avec un catalogue de produits très variés. Le laboratoire étant ouverte sur la salle, nous étions en rapport constant avec la clientèle. D’abord handicapée par la barrière de la langue, j’ai eu un départ assez difficile. Après 2 mois, je commençais à me sentir autonome, intégrée et à comprendre plus facilement ce qu’on me disait et ce qu’on attendait de moi. Mon chef étant satisfait de mon travail, j’ai pu travailler en totale autonomie à ce moment là. Le travail chez Dulcedo était à la fois similaire et à 1000 lieux de ce que j’ai pu faire en France. Le chef est issu de pâtisserie de restauration, il a donc des techniques et organisations que je ne connaissais pas.

Votre référente mobilité

Vous avez un projet de mobilité ou souhaitez participer à l’un des projets portés par l’Institut des Métiers et de l’Artisanat, contactez votre référent : Adeline CAILLEBA (coordonnées en haute à droite de la page).

Ils témoignent en vidéo ! 😉

Mobilité 2019
Mobilité 2018

Galerie